L'Immortelle de Corse

Murza ou Muredda / Helichrysum Italicum

"La plus célèbre des plantes aromatiques corses"

Famille botanique : Asteraceae 

Partie distillée : Sommité fleurie

Etymologie : Helichrysum vient du Grec « Helios », soleil, et « « chrysos », or, pour ses fleurs ressemblent à de petits soleils dorés.

Connue depuis plus de 2000 ans, l’immortelle de Corse tient son nom de sa capacité à ne jamais faner, même une fois cueillie. Supportant les contrastes de températures et l’aridité, ses racines sont capables de se régénérer plusieurs années d’affilé. On la retrouve sur le pourtour méditerranéen et en particulier en Corse et en Sardaigne, du bord de mer à l’intérieur des terres. L'odeur  présente une grande variabilité selon les régions et même les micro-régions de corse. Il existe deux grandes classes d'hélichryse : celle de Balagne (et de plaine orientale) et celle du sud (Bonifacio, Ajaccio) L’immortelle de Corse, ou Hélichryse italienne, est la seule, parmi 400 espèces d’immortelles à produire une huile essentielle rare et précieuse obtenue après distillation des sommités fleuries. Le maquis corse donne en effet à l’huile essentielle une teneur plus élevée en italidione, molécule aromatique à la capacité à augmenter le renouvellement cellulaire de la peau. Les bergers corses connaissaient déjà les vertus anti traumatiques de l’immortelle de Corse, ils s’en servaient pour soigner les fractures des animaux en en disposant autour de la patte cassée.

L'inule Odorante

Pecitella / Inula graveolens

"Rare, fine et délicate"

Famille botanique : Asteraceae

Partie distillée : Sommité fleurie

Présente, dans l’ile de beauté et sur le pourtour méditerranéen, Espagne, Grèce, Afrique Septentrionale , l’inule odorante, ou inule graveolens, est une plante vivace et robuste qui fleurit fin d’été, début d’automne lorsque les fortes chaleurs commencent à tomber et que les premières pluies arrivent. L'odeur intense n'est présente que pendant une courte période que les cultivateurs doivent appréhender. La sommité fleurie doit être récoltée sans attendre. Un coup de vent peut compromettre les rendements de la distillation. Il existe de nombreuses espèces d’inules, beaucoup ne sont pas utilisées en aromathérapie car irritantes ou sans intérêts connus. L’inule odorante est une fleur rare au rendement très faible mais imbattable dans le confort respiratoire. Elle est en effet cultivée et utilisée de tout temps pour ses vertus médicinales en soulagement de différentes affections. L’huile essentielle et l’hydrolat d’inule odorante sont obtenus par distillation des sommités fleuries. La distillation est possible pendant une courte période, la floraison étant très brève, fulgurante.
A ne pas confondre avec l'inula helenium, la grande aunée, très  célèbre en phytothérapie qui ne se trouve pas en corse.

Le lentisque pistachier

Listincu / Pistacia lentiscus

"La plus célèbre des plantes aromatiques corses"

Famille botanique : Anacardiacées

Partie distillée : Feuilles

C’est l’une des espèces les plus courantes de notre maquis. D’ailleurs, il en existe un particulièrement remarquable près d’ici… Vous avez deviné ? Le Lentisque de Ghisunaccia Gara, au lieu-dit Gattone bien sûr ! Le saviez-vous ? Chez le lentisque pistachier, les fleurs mâles et les fleurs femelles sont portées par des pieds différents, on dit que c’est une espèce dioïque. En aromathérapie, on distille ses rameaux feuillés cueillis généralement courant de l’automne pour obtenir une huile essentielle. Il est le refuge des chèvres et des brebis. Tempi Fà, le lentisque était très utilisé : dans la région de Soriu, on plaçait un collier de lentisque autour du cou des chiens pour les protéger des maladies, dans le Boziu on s’en servait pour désinfecter les tonneaux, faire des paniers et même se laver les dents !
Il y a même une expression qui dit : « Suladinchi, Suladinchi, tutti appesi à u listincu »